Les assurances trottinettes obligatoires et facultatives

Vous aimerez avoir la possibilité de vous déplacer plus facilement et librement au quotidien. C’est pour cette raison que vous envisagez de faire l’acquisition d’un nouveau moyen de transport. La trottinette électrique est d’ailleurs venue immédiatement dans votre esprit. Mais avant de prendre une décision. Vous aimerez savoir quelles sont les contraintes que cela implique. Grâce à notre guide, vous allez découvrir si l’assurance trottinette électrique est obligatoire. Vous allez aussi découvrir dans notre guide à quelle assurance vous devez souscrire et quelles sont les assurances facultatives.

Vous êtes dans l’obligation de souscrire à une assurance trottinette

Si vous faites l’achat d’une trottinette électrique pour rouler sur la voie publique. Sachez que vous êtes soumis à l’obligation d’assurance. Cette obligation a été établie par le gouvernement afin de protéger les usagers de la route ainsi que le conducteur de l’engin. Si vous ne respectez pas cette obligation, vous serez tenu de prendre en charge les préjudices corporels et/ou matériels que vous avez causés à autrui en engendrant un accident avec la trottinette électrique. Ce qui peut d’ailleurs entamer votre situation financière si les dégâts sont très graves. Mais en plus de cela, vous vous exposez à des sanctions pénales mises en place pour les personnes qui ne respectent pas cette obligation. En effet, la loi a mis en place des sanctions pour punir les propriétaires de trottinettes électriques qui roulent sans assurance. En fonction de la situation, vous pouvez être :

  • Dans l’obligation de payer une amende de 3 750 € maximum.
  • Tenu de réaliser un travail d’intérêt général.
  • Forcé de suivre un stage de sensibilisation à la Sécurité Routière.
  • Interdit de conduire certains véhicules terrestres à moteur. Dans certains cas, votre trottinette électrique peut même vous être confisquée.
  • De subir une peine de jours-amende.
A découvrir aussi  Quels sont les métiers du droit les mieux payés en 2022 ?

Pour éviter tous ces problèmes, souscrivez à une assurance trottinette électrique dès que vous en devenez propriétaire.

L’assurance trottinette électrique obligatoire

Comme nous l’avons dit plus haut, la loi impose aux propriétaires et aux conducteurs de trottinette électrique la souscription à une assurance pour trottinette. Pour vous soumettre à cette obligation, sachez que l’assurance responsabilité civile pour trottinette électrique est la seule assurance obligatoire. Ceci afin de pouvoir indemniser les victimes d’un accident que vous avez causé avec votre trottinette électrique. Elle va ainsi couvrir les dommages matériels et/ou corporels que vous avez engendrés avec la trottinette électrique. Toutefois, il est à noter que l’assurance ne couvre que les préjudices faits à une tierce personne. Les frais de prise en charge de votre blessure ou la réparation de la casse de votre trottinette électrique ne sont pas couverts par cette assurance lors d’un accident dont vous êtes le responsable. Elle ne va pas non plus vous indemniser si votre trottinette électrique a été volée ou si elle a été abîmée suite à un dommage accidentel. La souscription à des assurances supplémentaires est recommandée pour une meilleure garantie de votre engin de déplacement.

Les assurances trottinette électrique facultatives

Il existe des assurances pour trottinette électrique qui ne sont pas obligatoires. Mais elles peuvent vous être utiles. En effet, grâce à la garantie contre le vol. vous pourrez bénéficier d’une indemnisation pour le vol de votre engin. Avec la garantie casse, la réparation de votre appareil est prise en charge que ce soit suite à un accident ou à un dommage accidentel. Et avec la garantie conducteur, vous pourrez bénéficier des soins nécessaires si vous êtes blessé dans un accident. Et cela même quand c’est qui êtes en tort. Ces garanties peuvent être incluses dans votre contrat d’assurance. Vérifiez cela avant de souscrire à un nouveau contrat.

A découvrir aussi  Serait-il impossible de devenir propriétaire à partir de 2025 ?